Visual kei! Visual kei! uh... Visual kei

que du visual kei!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure

Aller en bas 
AuteurMessage
usugurai

avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 26
Localisation : yveline
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 31 Déc - 1:11

Titre : Tu es beau quand tu pleure
Auteur : Usugurai
Genre : Yaoi
Prairing: fu fu fu... lisez vous verrez =D
Disclamer : Les menbres des Despas ne sont pas à moi...
Mot de l'auteur : envie d'inogurer cette partie =D avec une fanfiction à moi ^^ de façon c'est pas premiére donc je peux pas en mettre d'autre XD



Chapitre 1:



La sonnerie de la porte le fit sursauter, il s'était endormi sur le canapé à attendre qu' Il rentre. Un peu étonné il se dit qu'Il avait du oublier ses clefs. Il se dirigea vers la porte, hésitant entre l'engueuler pour n'être pas rentré de la nuit ou lui sauter au cou... De toute façon, quoi qu'il fasse, il n'arrivait pas à lui en vouloir, il opta donc pour la deuxième solution. Il ouvrit la porte.

- Hizu... commença t-il en s'élançant

Il s'arrêta net, en se rendant compte que ce n'était pas Hizumi, manquant de peu de tomber sur l'homme en face qui avait l'air tout aussi étonné que lui. L’homme le regardait, sans comprendre. Il se sentit honteux quant il se rendit compte qu'il avait failli lui sauter dessus... Il recula brusquement en rougissant. Il s'apprêtait à s'excuser quand l'autre le coupa :

- Excuse moi, tu dois être Tsukasa, je viens voir Hizumi. Est ce qu'il est là?


C'est avec un petit sourire que ce jeune homme, avait dit cela en faisant un pas en avant, comme pour compenser le fait que Tsukasa se soit reculé, il ne semblait absolument pas gêné de la situation, il avait l'air amusé même. Tsukasa, lui, ne sachant comment réagir face à cet inconnu qui connaissait son nom, hésita un instant en le détaillant, il le trouva très beau. Il était grand, bien plus que lui; de sorte qu'il du lever un peu la tête pour observer son visage, ses longs cheveux châtain encadrait son visage, ses traits était fins, ses lèvres étirées en un sourire un peu moqueur , ses yeux violets, fixés sur lui. Tsukasa s'en rendit compte et se dépêcha de répondre en rougissant davantage:

- Oui, je suis bien Tsukasa, je m’excuse Hizumi n’est pas encore rentré.

Comme il ne répondait rien et ne bougeait pas il poursuivit :

- Vous voulez peut être rentrer l’attendre?

- Oui, je veux bien, répondit-il en avançant dans l’entrée, il frôla intentionnellement Tsukasa quant il passa devant lui.


Tsukasa se demanda s’il avait bien fait de l’inviter, en soupirant il ferma la porte. Quand il se retourna, l’autre était déjà assit. Se disant qu’il était un peu sans gêne il lui proposa quant même quelque chose à boire, se qu’il accepta avec le même petit sourire. Il se dirigea donc vers la cuisine, servit deux verres puis retourna au salon; depuis son fauteuil il ne cessez de le dévisager. Mal à l’aise, Tsukasa s’approcha de lui pour lui tendre son verre mais en s’avançant, il trébucha sur ce qui devait être un pli du tapis. Il commença à tomber et l'invité le rattrapa. Il avait passé un de ses bras autour de la taille de Tsukasa, le collant contre lui, avec son autre main,il tenait celle de Tsukasa, empêchant ainsi le verre de se renverser dans sa chute. Tsukasa rougit violemment et tourna la tête vers le visage de celui qui l’avait rattrapé, leur deux visage, face à face n’était qu’a quelque centimètre l’un deux l’autre, sentant tout les deux le souffle de l’autre sur leurs propres lèvres. Le plus grand resserra un peu plus l’étreinte de son bras, leur visage se rapprochèrent encore, leur lèvres se frôlèrent. Tsukasa détourna la tête mais ne fit pas un mouvement pour le repousser.

- Pardon, je… vous…, commença-t-il cherchant ses mots

- Tu peux me tutoyer tu sais, le coupa l’autre

- Je ne vous connais pas.. souffla Tsukasa en le repoussant de ses bras cette fois

- Je m’appelle Karyu…. Tu me connais maintenant…

Karyu bougea légèrement de façon à ce que Tsukasa soit plaqué contre le fauteuil. Il le regarda effrayé, il ne pouvait plus bouger et Karyu approchait ses lèvres des siennes, Tsukasa ferma les yeux. Il entendit dit un bruit de porte qui claque, il les rouvrit immédiatement, dirigeant hâtivement son regard apeuré vers la porte d’entrée.
Il l’avait attendu toute la nuit et il rentrait, maintenant…


je sais ce premier chapitre est cours mais je met le 2éme chapitre tout de suite donc voila ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
usugurai

avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 26
Localisation : yveline
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 31 Déc - 1:18

Chapitre 2 :



Il l’avait attendu toute la nuit et il rentrait … maintenant…

- Tsu…


Hizumi regardait la scène... interdit. Karyu les bras enlacé autour de Tsukasa, tout les deux... prêt à s’embrasser… Il s’appuya sur la porte pour éviter de tomber. Son regard évitait celui de Tsukasa mais quand il croisa celui de Karyu, il sentit monter en lui une grande colère, une haine envers cette personne qui tenait dans ses bras celui qu'il aimait.
Hizumi s'approcha d'eux. Karyu se releva. Tsukasa, sur le sol, ne bougeait pas, refusant de lever la tête.

- Hé bien Hizumi, tu n'as pas l'air d'être en forme aujour , commença Karyu d'une voix mielleuse.
Il ne put finir sa phrase coupé par le coup de poing d‘Hizumi, atteignant Karyu au visage, ce dernier recula.
- Nan mais ça va pas, s'écria t'il d’une voix beaucoup moins douce portant la main à son nez qui commençait à saigner
Hizumi s'avança et frappa de nouveau Karyu qui n'eu pas le temps d'éviter, il tomba en arrière à coté de Tsukasa qui dans un crie s'était levé, faisant face à Hizumi.
- Hizumi !!! Arrête!!
Celui ci s'était avancer vers Karyu qui essayait de se relever
- Hizumi !![/center]

Tsukasa s'était interposé entre eux, défiant Hizumi du regard. Celui ci l’ignora et continua à avancer. Tsukasa se retourna et dans ce même mouvement gifla Hizumi, qui s’arrêta. Ils restèrent un moment silencieux, comme figés, puis comme si le temps se ranimait, Hizumi bougea et s’éloigna d’eux.

- Sort d’ici... souffla Hizumi d’une vois faible
- Je, pardon.. je ne, bégaya Tsukasa
- Sortez d’ici tout les deux !! Sortez!!!!!


Il avait crié, son dernier mot se brisant dans un sanglot. Tsukasa resta comme paralysé, ne comprenant pas. Lorsqu’il sentit une main prendre la sienne et l’entraîner dehors il se laissa faire, suivant cette personne qui le tirer derrière lui... Tout ce qui venait d’arriver lui semblait irréel , l’enchaînement des chose étant trop illogique. Il n’avait jamais vu Hizumi comme ça, sa réaction était disproportionné. Pourquoi avait t’il réagit comme ça? .... Cette question en amena une autre : Et lui, pourquoi avait il failli embrasser Karyu? Il le chercha du regard, ils étaient sortis de l’immeuble, et étaient à présent dans la rue, Karyu le guidait, apparemment, il connaissait bien l’endroit... Quand il s’aperçu que Tsukasa l’observait il lui sourit, et ralentit un peu le pas. Tsukasa avait en lui un sentiment de culpabilité, il était sure d‘avoir blessé Hizumi, il les avaient vu sur le point de s’embrasser et devait sûrement s’imaginer des choses sur lui et Karyu, surtout après qu’il ai tenté de le protéger, et ensuite, il l’avait giflé... Il eu comme une envie de vomir, un poids sur le coeur qui lui donner l’impression d’être lourd... ce mal être était la et ne semblait pas vouloir le quitter.
Tsukasa essaya de déterminer l’endroit ou ils étaient, fixant son attention sur toute chose qui pouvait l’éloigner de ces pensées douloureuse... Comme s’il avait deviné ce à quoi il pensé Karyu dit :

- On va chez moi, c’est pas loin, on est bientôt arrivé...


Tsukasa ne dit rien, se contentant de le suivre. Chez lui? Après se qu’il venait de se passer, il n’était pas sur que c’était la meilleur des chose à faire. Il lâcha la main de Karyu tout en continuant à le suivre. Trop embrouillé pour prendre une décision.. Il ne comprenait même plus ses propre réaction...

Ils s’arrêtèrent, ils étaient devant un immeuble, probablement celui de Karyu . Il y rentrèrent, et arrivèrent bientôt dans un appartement. Karyu indiqua à Tsukasa la porte de la chambre ou ce dernier se dirigea. La seule lumière provenait de la fente entre les volets mal fermés, le lit au milieu de la pièce n’était pas fait et une impression de désordre émanait de cette pièce. Tsukasa se laissa tomber sur le lit. Désirant dormir et oublier cette matinée, pendant au moins quelques heures. Il sombra dans le sommeil presque immédiatement ne restant éveillé assez longtemps que pour entendre quelqu’un s’allonger auprès de lui.
_________

Tsukasa ouvrit les yeux, il faisait sombre dans cette chambre, il devait faire nuit à présent. Une personne à coté de lui était allongé lui tournant le dos. Il leva la main s’apprêtant à caresser ce corps, mais suspendit son geste se souvenant des événement de la journées et réalisa que Hizumi n’était pas celui à coté de lui. Il se redressa envahit par une tristesse qu’il avait oublié pendant quelque instant. Et se sentit à nouveau lourd. Karyu qui à l’évidence était réveillé se tourna vers lui et lui demanda avec un sourire:

- Alors , bien dormis?
- Oui...
Tsukasa baissa la tête essayant de faire le tri dans ses pensées et de trouver la meilleure chose à faire pour arranger les choses avec Hizumi. Une main se posa sur sa cuisse. Il sortit de sa torpeur et se tourna vers Karyu qui s’était à son tour redressé et qui avait commencé à faire glisser sa main plus haut. Tsukasa énervé retira vivement la main de Karyu de son entrejambe et commença à se lever, ce qu’il ne put car il était retenu par la main de Karyu qui s’était refermé sur son poignet.
- Je peux savoir ce que tu fais? , demanda sèchement Tsukasa
Karyu tira un peu sur le bras de Tsukasa, le ramenant vers lui. Il se pencha vers Tsukasa et posa ses lèvres sur les siennes. Il le repoussa et le gifla, une expression indigné sur le visage. Il chercha quelque chose à dire, pour qu’il le laisse tranquille :
- J’aime Hizumi. Tu ne m’intéresse pas
Karyu ne parut pas étonné et murmura :
- Pourtant tout à l’heure tu n’en semblait pas aussi sur...
- Je...
- Quand on allait s’embrasser, sa n’avait pas l’air de te déranger, ensuite tu l’a giflé, bizarrement pour m’aider moi... continua t’il d’une voie doucereuse
Tsukasa ne savait pas quoi répondre à cela, surtout que c’était les mêmes questions qu’il s’était posé quelque heures au paravent.
- S’était un moment d’égarement, je vais d’ailleurs tout lui expliquer et...
- Et après il te pardonnera tout et vous serez heureux pour toujours? dit il d’une voie ironique
Tsukasa se retourna brusquement, ne supportant plus de voir ce visage au sourire hypocrite et pour qu’il ne vois pas ses larmes qui commençait à couler sans qu’il ne puisse les retenir.
- Il t’a dit de te casser, et puis tu crois vraiment qu’il va te reprendre comme ça, après que tu es passé la journée chez l’homme avec qui il t’a retrouvé enlacé dans son salon? Que ferais tu à sa place?
Tsukasa se retourna de nouveau et l’observa plein de dégoût, ses larmes n’était à présent plus de douleur mais de haine.
- Je ne l’ai pas trompé!! Pourquoi tu fais ça?! Tu voulais nous piéger ou quoi?
Karyu se pencha vers Tsukasa et lui murmura à l’oreille:
- Je pourrai te raconter des truc sur Hizumi qui te ferait le détester pour toujours...
Tsukasa eut un mouvement de recule quand l’autre lui caressa la joue, essuyant ses larmes.
- Tu es beau... murmura t’il Reste avec moi... Je ne te repousse pas.. moi... Hizumi te fera souffrir au final, ce n’est pas quelqu’un de bien...
- Ah parce que toi peut être tu l’es!!! s’écria Tsukasa


Il sortit en courant. Arrivé dehors il se rendit compte qu’il faisait nuit noire, qu’il ne savait pas où il était... Refoulant ses larmes, il choisit une direction, et s’avança d’un pas décidé, la vue encore brouillée ; voulant s’éloigner le plus possible de cet immeuble.
Karyu s’allongea sur le lit, ses bras croisé derrière la tête, il regardait le plafond, une expression satisfaite sur son visage...


J'espère que ma fic vous plait ^^, et dites moi si vous voyais des chose incohérente
La suite est en cours d'écriture mais je ne sais absolument pas quand je la mettrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichisuna
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 26
Localisation : Chez moi TToTTT (63)
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 31 Déc - 1:19

Deja lu !!

Et ben pour te redonner mon avis... j'aimeuuuuuuuuuuuuuuuuuw <333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3v3r-r3b3llion.forumactif.com
miyya

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 28
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 31 Déc - 1:43

Vraiment génialeuh!!!
J'ai hâte d'en lire d'autre!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E'spairs Die

avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 24
Localisation : loin...
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 31 Déc - 13:53

pareil deja lu ^^
Et ben moi j'adore <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espairs-x-die.skyrock.com/
usugurai

avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 26
Localisation : yveline
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Mer 2 Jan - 1:16

Voila nouveau chapitre ^^, mon dieu -_- ce que c'est mièvre

Chapitre 3



Ses jambes le portaient comme mus par une volonté propre... ça faisait maintenant plus de deux heures qu’il marchait... Il avait beau avoir dormi tout l’après midi, c’était comme s’il avait veillé pendant plusieurs jours. Il n’arrêtait pas de se repasser la scène avec Hizumi, puis ensuite Karyu, comme dans un rêve, sauf que étant déjà éveillé, il ne pouvait en sortir, comme il aurait aimé se réveiller. Il revoyait la gifle, le regard qu’Hizumi lui avait lancé, ce qu’avait dit Karyu. Il se
trouvait ridicule, il suffirait de tout lui expliquer. Il s’essuya les yeux et regarda à nouveau autour de lui, sans grand espoir de reconnaître l’endroit. Il était devant un bar à présent, dans une petite rue dont le peu de lumière filtrait de l’intérieur de l’échoppe et des néons sur la devanture; le peu de lampadaire encore en état de fonctionner étant peu nombreux. Un groupe d’hommes ivres mort étaient allongés non loin de l’entrée et certain d’entre eux essayaient, sans succès de se relever, se laissant ensuite retomber auprès de leur congénère. Tsukasa eut un frisson, il s’apprêtait à repartir, peu rassuré par l’endroit ; quand il sentit un poids qui tombait sur son dos. Son cœur rata un battement et il faillit crier. Tsukasa tourna la tête effrayé. Il se repris quand il réalisa que c’était un homme qui à l’évidence ne tenait plus debout. La forte odeur d’alcool qui émanait de ce petit blond au visage angélique dégoûtait Tsukasa. Il regarda autour de lui, comme pour chercher une quelconque aide. Presque immédiatement il se sentit honteux, il agissait comme un enfant. Il fallait vraiment qu’il apprenne à se débrouiller tout seul, sans l’aide d’Hizumi ou autre ....mais.... il en était incapable. Se fut pendant cette réflexion sur l’intérêt de sa vie, retenant un homme qui s’était endormis en bavant sur sa veste que cette aide apparut.

- Pardon monsieur, je vous débarrasse? lui demanda un homme au cheveux tressés en désignant le dormeur.

Tsukasa resta silencieux, mais hocha la tête, oscillant entre l‘amusement, l‘étonnement et la méfiance. Le nouveau venu pris alors l’homme appuyé sur Tsukasa sur son épaule et l’amena jusqu’à un mur ou il l’adossa. Il regarda un instant le petit blond qui à présent ronflait bruyamment , secoua la tête et revint vers Tsukasa.
- Il faut l’excuser, il a trop forcé ce soir...
- Ce n’est rien, murmura Tsukasa
- Je ne voudrait pas paraître indiscret, mais... qu’est ce que vous faites la? Ici il n’y a que des habitué et vous, je ne vous ai jamais vu...
- Je ... je me suis perdu , bafouilla t’il comme s’il avait peur qu’on le lui reproche.
- Ça à pas l’air d’aller toi, dit il en riant
Tsukasa baissa la tête. Il se sentait mal, d’avoir passé tant de temps dehors a essayé de rentrer chez Hizumi, chez lui. Son interlocuteur arrêta de rire et l’observa un instant.

- Nan, effectivement, ça va pas...

Il passa son bras autour de Tsukasa et le fit rentrer à l’intérieur du bar. Arrivé devant une table, il l’assit sur une banquette, puis prit lui même place en face de lui sur une chaise.
-Bon... je crois qu’il serait judicieux de nous présenter... Je m’appelle Zero..
- Tsukasa
Zero reprit, ne semblant pas refroidit pas l‘indifférence de Tsukasa :
- Je ne sais pas ce que tu fait la, mais ce n’est pas très malin de se promener par ici à cette heure, c’est pas sure... surtout pour quelqu’un comme toi....
Pour quelqu’un comme lui? Qu’entendait il pas la? Après tout il s’en foutait...
- Je me suis perdu... répétait Tsukasa
Zero haussa les épaules, détailla Tsukasa puis se retourna pour faire signe au serveur d’apporter à boire.

- Aller ... laisse moi deviner... Si t’es dans cet état c’est pour une histoire de cœur ? demanda Zero
Tsukasa aquiessa, levant la tête. Cela se voyait il tant?
Zero l’observa en s’appuyant sur le dossier de sa chaise, il continua :
- On est tous dans le même cas ici... , rit-il
Son rire sonnait faux. Mais rien sur son visage ne laissait transparaître ce qu‘il pensait réellement.

- Et toi? demanda Tsukasa troublé
Entre temps, le serveur, un jeune homme brun à l’allure féminine, avait apporté deux bières qu’il avait posé devant chacun des interlocuteurs et s’était ensuite dépêché de retourner à ses affaires, l‘air préoccupé.

- Moi? Eh bien... L’homme que j’aimait, se servait de moi... Pour ses intérêts personnels... Je le savait mais je pensait qu’il finirait par s’attacher à moi... Puis un jour il est partis, je ne l’ai pas revue depuis et il ne m’a laissé aucun moyen de le retrouver.

Il avait abandonné un moment, en disant cela, son sourire et son air joyeux. Les yeux dans le vague il sembla se souvenir de quelque chose puis ferma un instant les yeux pour les rouvrir , retrouvant son masque souriant. Tsukasa troublé, ne pu s’empêcher de ressentir de l’affection à l’égard de Zero. Celui-ci après avoir avalé une gorgé de son verre demanda à Tsukasa :

- Et toi, qu’est qu’il t’es arrivé?
Tsukasa lui raconta brièvement les événement de la journée, prit soudain d‘une envie de se confier. Zero l’écoutait attentif, à la fin de son histoire, il s’étira et dit d’une voix rassurante :

- T’en fait pas, si ton petit ami à réagis comme ça, c’est probablement parce qu’il tient à toi, qu’il t’aime. Je te paris qu’en ce moment il est en train de regretter de t’avoir dit de partir et qu’il s’inquiète pour toi. Tu va voir quand tu va rentrer , il va te sauter au coup et puis ... bon enfin je te passe les détail , fit il avec un clin d’œil


Tsukasa rougit un peu, gêné, puis rit. Il était vrai que sa situation n’était pas si grave, il avait paniqué sur le coup. Il se détendit, comme si se confier à Zero lui avait assuré que tout s’arrangerait. Il restèrent là pendant un long moment à discuter de leur vie respective, Zero ne disait jamais les chose clairement, il n’expliquait pas ce qu’il ressentait ni de donnait de détail, se contentant de représenter les fait comme prit de l‘extérieur. En fait c’était surtout Tsukasa qui parlait de sa vie, encouragé par les questions de Zero. Dehors, le jours avait commencé à se lever, cela faisait un jour entier que Tsukasa avait quitté l’appartement…

- Et toi tu fait quoi comme travail?
- Je travaille pas, répondit Tsukasa
- Oh! je vois alors c’est ton chéri qui ramène l’argent et toi tu te met les pieds sous la table! le taquina Zero en souriant
Tsukasa rigolait, en d’autre circonstance il se serait probablement vexé d’une telle remarque, sachant que s’était vrai ; mais là non. Peu être à cause de l’alcool ou de la fatigue. Quoi qu’il en soi il appréciait la compagnie de Zero.

- D’ailleurs, il fait quoi comme boulot ton copain, repris t’il en finissant son quatrième verre.
Cette question eut sur Tsukasa l’effet d’un seau d’eau froide : il ne savait pas... Il se souvenait avoir déjà posé la question à Hizumi, et à chaque fois celui si avait discrètement détourné la conversation. Zero devant l’expression de Tsukasa fronça les sourcil.

- Il ne te l’a pas dit? Ça fait combien de temps que vous vivait ensemble?
- 8 mois environ...
Zero resta un instant pensif, puis, dit comme si le sujet n’avait pas était abordé :
- Il faudrait peut être que tu pense à rentrer non?
Tsukasa hocha la tête, mais ne bougea pas. Il ne connaissait pas le chemin pour rentrer chez lui…
- Tu veux que je te ramène?
- S’il te plait...

Zero sourit puis se leva posant quelque pièce sur la table. En se dirigeant vers la sorite, suivie de Tsukasa il lui demanda son adresse.
- Et donne moi ton numéro, ajouta t’il en sortant son portable
Tsukasa lui dicta.

-Tu ne prend pas le mien? demanda Zero
Tsukasa sourit, il avait cru un instant voir de la déception sur son visage.
Il s’excusa :

- Désoler, mais mon portable est chez mon petit ami, tu pourra me l’envoyer ?
- Bien sur... On y vas?

Tsukasa hocha la tête et suivit Zero, ne connaissant pas le chemin pour sortir de ces quartiers. Au bout de quelques minutes, Tsukasa reconnus la rue dans laquelle ils arrivèrent, mais ne le dit pas, craignant que Zero décide de le laisser se débrouiller ensuite. Le trajet se passa silencieusement, ils arrivèrent devant l’immeuble. Zero regarda d’un air interrogateur Tsukasa, puis déclara :
- Je t’accompagne jusqu’à ton étage.
Tsukasa lui sourit, comprenant qu’il faisait cela pour le récupérer au cas où Hizumi ne réagirait pas comme il l’avait dit. Ils entrèrent dans l’ascenseur.
- Merci

Zero étonna tourna la tête vers Tsukasa, il lui sourit à son tour. Tsukasa arriva devant la porte, il leva la main et appuya sur la sonnette. Zero était dans l’ombre, appuyé sur le mur opposé.
La porte s’ouvrit. Hizumi se trouvait dans l’encadrement, fixant Tsukasa son visage était dur, comme s’il était en colère mais ses yeux étaient comme suppliant. Tsukasa entendit Zero derrière lui, et se retourna, il avait avancé et les yeux écarquillé il regardait Hizumi.
- Toi? commença t’il la voix comme étouffé par la rage.

Il semblait prêt à s’effondrer, une expression indescriptible sur le visage. Hizumi détailla un moment Zero, en haussant un sourcil puis, ses yeux s’agrandir.
- Zero?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miyya

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 28
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Mer 2 Jan - 1:42

AHHHHHHHHHHHh je veuxxx savoir la suiteeeeeeeeeeeeeeeee.....................................!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichisuna
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 26
Localisation : Chez moi TToTTT (63)
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Mer 23 Jan - 20:50

Usuguraiiiii la suiiiiiiiiite TToTT veux savoir la suiteuuuuuw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3v3r-r3b3llion.forumactif.com
SadbunnY

avatar

Féminin Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : La Lune
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Mer 23 Jan - 22:04

J'aime cette fic rohlalalalalala *oo*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
usugurai

avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 26
Localisation : yveline
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Mar 26 Fév - 13:26

Tadaaaaaaaaaaam la suite =P ( enfin )



Chapitre 4:



- Zero ?
Ils restèrent tout les trois à s’observer un moment, Tsukasa les dévisageant tour à tour. Puis il s’énerva, ne comprenant pas une fois de plus ce qu’il se passait .
- Qu’est ce qu’il se passe?
Il se tourna d’abord vers Zero, qui haussa les épaules, son visage devenant impassible. Il interrogea ensuite Hizumi du regard celui ci regardait Zero presque avec dégoûts, et sans faire attention à Tsukasa , il lui demanda :
- Je peux savoir se que tu fait la?
- Si c’est ce que tu veux savoir, ce n’est pas pour toi que je suis venue, je savais pas que c’était toi son copain, je me suis contenté de le ramener, lui répondit il sans essayer de cacher son mépris.
-Et bien, maintenant que c’est fait, tu pourrait peut être partir, non? dit Hizumi d’une voix dédaigneuse.
Sans répondre Zero se retourna et après un salut de la tête adressé à Tsukasa entra dans l’ascenseur.
Hizumi, regarda Zero partir, puis, rentra dans l’appartement dont la porte était restée ouverte, il se tourna vers Tsukasa pour qu‘il rentre, ce qu’il fit. Hizumi se laissa tomber sur le canapé et fit mine de ranger les papiers qui encombrait la table basse devant lui, sans le regarder il lui demanda d’une voix beaucoup plus douce que celle avec laquelle il s’était adressé à Zero quelque seconde auparavant :
- Comment ça se fait que tu connaisse Karyu?
Il reprit rapidement, sans avoir laissé le temps à Tsukasa de répondre :
- Et Zero?
- Je l’ai rencontré ce soir, il m’a ramené. Je… je m’étais perdu… en sortant de chez Karyu… commença Tsukasa hésitant à révéler la conversation qu’il avait eu avec lui.
Hizumi releva la tête sans cesser de ranger ses papiers et l’interrogea du regard.
- Il ne s’est rien passé ! Si il était ici, c’était parce qu’il était venu te voir, alors je lui ai proposé de rentrer et
- Et tu t’es subitement retrouvé dans ses bras ? le coupa Hizumi d’une voix ironique
- Je n’y suis pour rien, je suis tombé et il a...
Pourquoi se justifiait il? Lui aussi avait des chose à lui expliquer !
- Et toi tu peux me dire comment tu les connais? Dit il d’une voix plus froide et plus agressive qu’il ne l’aurait voulu
- Ce sont des ex à moi. Maintenant si ça ne te dérange pas je vais me coucher. répondit il sur le même ton.
Il s’était levé en faisant glisser ses papier dans un cartable qu’il emmena avec lui dans la chambre. Juste avant qu’il ne passe la porte Tsukasa lui demanda :
- Hizumi… C’est quoi ton travail?
Il s’arrêta à l’encadrement et répondit sans se retourner.
- On discutera plus tard, là je suis fatigué.
Sans rien dire de plus, il alla se coucher, en prenant soin de fermer la porte. Tsukasa alla s’asseoir à la place que son amant venait de quitter. Il baissa la tête et se pinça l’arrête du nez. Zero et Hizumi… Ils étaient sortie ensemble. Quand Zero avait dit que l’homme qu’il aimait s’était servis de lui... Non , Hizumi n’était pas comme ça, il le connaissait ! Pourtant, il ne savais même pas quel travail il faisait, encore une fois il avait esquivé la question. Les paroles de Karyu lui revinrent en mémoire : “ Je pourrai te raconter des choses sur Hizumi qui te ferait le détester pour toujours... “ Sur le moment il ne l’avais pas cru, pensant qu’il disait ça pour semer davantage le trouble... c’était d’ailleurs sûrement le cas mais, peut être était ce vrai quand même. Si ils étaient sortie eux aussi ensembles... que s’était il passer pour qu’il le haïsse à ce point. Ils se rendit compte que en réalité, il ne connaissait absolument rien de celui avec qui il vivait depuis maintenant huit mois. Il ne savait plus quoi penser, ses réflexion se contredisaient les une les autres. Il était fatigué lui aussi. Il pensa à Hizumi, allongé dans la chambre, dormais t’il déjà, il l’espérait, il ne voulait pas le voir. Peut être, devrait il dormir sur le canapé cette nuit. Il était ridicule, il dramatisait probablement les choses! Oui demain comme l’avait dit Hizumi, il en discuterait et ils se rendront compte que tout cela n’était que des malentendus! Tsukasa sourit, satisfait de sa déduction à laquelle il essayait de croire. Son sourire devint rapidement amer, il secoua la tête puis se dirigea vers la chambre en soupirant. Il poussa doucement la porte, allongé sur le lit, Hizumi semblait dormir, le drap, entortillé autour de sa jambe droite, découvrait son corps simplement vêtue d’un boxer. Il avait l’air d’un enfant, recroquevillé comme ça, attendri Tsukasa sourit . Il se déshabilla et se glissa à ses coté, en prenant soin de ne pas le toucher. Non pas par peur de le réveiller car il avait remarqué par sa respiration qu’il faisait seulement semblant de dormir, mais plutôt par crainte de se faire repousser et de briser le peu de chose qu’il y avait encore entre eux. Le peu de chose? Quand avait il cesser de voir qu’il avait une relation solide avec Hizumi? Après la scène avec Karyu ou la discussion avec celui ci? Ou après sa rencontre avec Zero ou tout simplement à l’instant? Il fallait qu’il arrête de penser à tout cela, ils s’expliqueraient demain. Il lui tourna le dos, faisant face au mur en face de lui, ses yeux s’habituaient peu à peu à l’obscurité, il discerna posé dans un coin le cartable dans le quelle il avaient rangé ses papiers. Sûrement pour son travail... Il ferma les yeux, espérant trouver le sommeil tout en sachant qu’il n’y arriverait pas. Il soupira. Hizumi bougeait derrière son dos, lui non plus n’arrivait pas à dormir, peut être était il aussi inquiet que lui. Il sentit une main se poser sur sa hanche, qui l’attira contre le corps de son propriétaire. Il ne bougea pas, restant le dos collé au torse d’Hizumi qui avait lui même placé sa tête à coté de la sienne. C’était tellement rassurant, apaisant d’être comme ça, dans ses bras. Hizumi avait tellement fait pour lui. Même maintenant, il voulait le réconforter.
- Hizumi ?
- hum?
- Bonne nuit
- ...Toi aussi...
Il s’endormit, quelque minutes après.

Quand il se réveilla, il était seul dans la chambre, habituel, Hizumi n’était jamais là quand il se réveillait, il partait toujours très tôt. Il se redressa : il était partit travailler! Il se leva se dirigea vers le salon. Encore une fois... Il s’était esquivé... Il se laissa tomber sur le canapé et ramena ses jambe contre lui, posant son menton sur ses genoux. Il commença à ruminer les même chose que la veille mais fut rapidement interrompu par la sonnerie de son portable. Il retourna dans la chambre
- Si il s’appelle pour s’excuser, je ne me laisserai pas attendrir cette fois ! se résolut il
Il prit son téléphone posé sur la table de chevet. Un message. Il fronça les sourcils : numéro inconnu. Il le lut rapidement : Salut, c’est Zero. Comme je te l’avais dit je t’envoie mon numéro, si t’a un peu de temps passe me voir au bar.
Il s’assit sur le lit. Après tout, pourquoi pas. Il n’avait rien à faire aujourd’hui, et peut être que Zero pourrait lui donner les explications qu’il attendait. Il sourit, cela lui faisait plaisir de recevoir un message de Zero, c’était la deuxième fois qu’il le tirait de ses sombres réflexions. Il se releva. Avala rapidement un café, se prépara et regarda sa montre : onze heure passé. Il sortit, essayant de se remémorer le chemin que lui et Zero avait emprunté la veille. Il arrivera rapidement dans la rue qu’il cherchait. A la lumière du jour, le bar avait l’air encore plus miteux... Au moins n’y avait il pas de personne allongé devant, ivres mortes. Il s’avança et vit Zero à travers la fenêtre, il poussa la porte. Il très peu de gens. Il se dirigea vers Zero.
- Bon écoute Aoi je peux rien te promettre, après tout il fait ce qu’il veux, mais je vais faire un effort, ok?
Le dénommé Aoi grogna, puis faisant demi tour il sortit du bar. Tsukasa reconnue le serveur de la veille. Quand enfin Zero le remarqua:
- Ah ! Bonjour, tu tombe bien j'allais justement prendre ma pose. Je suis content que tu sois venue.
Zero sortit à son tour en lui faisant signe de le suivre. Tsukasa ne disait rien, réfléchissant à comment aborder le sujet. Ce qui ne fut pas nécessaire à son grand soulagement.
- Ton copain, si j’avais su que c’était Hizumi, je ne t’aurait jamais ramené la bas.
- Pourquoi?
- Tu sais, il sembla chercher ses mots, c’est pas quelqu’un de bien...
- Il m’a dit que vous étiez sortis ensemble...
- Oui... C’était une erreur et je m’en suis rapidement rendue compte , tu devrait t’éloigner de lui avant de souffrir à ton tour.
Tsukasa ne répondit rien, c’était plus ou moins ce qu’avait dit Karyu... Comme s’il avait deviné à qui il pensait, il reprit :
- Hier, tu m’a parlé d’un gars, Karyu, c’est pas étonnant qu’il lui en veuille à ce point...
- Ils sont sortis ensemble eux aussi...
- Vraiment, c’est pas quelqu’un que tu devrait fréquenter. Il ne fait jamais rien qui ne lui soit pas profitable! Quand il n’aura plus besoin de toi il se débarrassera de toi ! Excuse moi d’être dur, mais il ne s’intéresse qu’à lui et à ce que ça peut lui rapporter.
Hizumi était il vraiment quelqu’un de détestable à ce point...?
- Sinon... Après que je sois partit, il s’est passé quoi? Tu n’as pas eu de problème à cause de moi?
- Non, ils m’as demandé pourquoi je vous connaissais toi et Karyu, et puis au final, on ne s’est pas expliqué.
- Laisse moi deviné, il a trouvé une excuse pour ne pas avoir à te parler, non ?
Tsukasa hocha la tête.
- Qu’est ce que tu sais de lui, toi?
Zero ne répondit pas tout de suite.
- Je... je ne crois pas que ce soit dans ton intérêt de savoir ça. Ça te mêlerai à des choses qui ne sont pas franchement recommandable.
- Et toi?
- Je ne suis pas vraiment recommandable non plus.
Zero lui sourit.
- J’aurai était quelqu’un d’extérieur je t’aurait aussi conseiller de t’éloigner de moi. dit il en riant
Tsukasa le regarda, ce n’était pas à ce genre de réponse qu’il s’attendait. Il était déçu mais il ne questionna plus Zero, se rendant compte qu’il était douloureux pour lui de parlais d’Hizumi. Il passèrent le midi ensemble, à discuter, en prenant soin tout les deux de ne plus aborder le sujet. Quand Zero dût reprendre son travail, il lui dit que si l’envie lui prenait il pouvait passer le voir, il avait sa pose à la même heure tout les jours. Tsukasa rentra donc chez lui. Une fois arrivé, il s’occupa du mieux qu’il put pour ne pas penser à tout cela. mais malgré tout , il attendait tout en redoutant l’heure ou Hizumi allait rentrer. Comme si la personne qui allait arrivé n’était plus celui qu’il connaissait mais la personne que décrivaient Zero et Karyu. Il regarda la télé, espérant ainsi se changer les idées, et s'endormit devant le poste.
Il se réveilla en sursaut, son cœur battait vite, un cauchemar, mais il ne s'en souvenait plus. Il s’étira, et remarqua une couverture qui le recouvrait. En dirigeant son regard vers l’horloge il se rendit compte qu’il avait dormis pendant plusieurs heures, Hizumi était rentré et l’avait bordé. Il soupira : Pourquoi, dés qu’il commençait à voir Hizumi comme un monstre celui ci faisait quelque chose qui le persuadait du contraire! Selon Zero, Hizumi se servirait de lui, pour ses propres intérêts... Quels intérêt? Il n’apportait strictement rien à Hizumi, il le reconnu avec une certaine honte. Il ne travailler pas, c’était lui qui lui payait tout! Il ne lui rendait aucun service, rien! Il avait soudain, l’impression que c’était lui qui avait le rôle du méchant. Il lui reprochait plein de choses, sans aucune preuve à part les dire de deux personnes qu’il ne connaissait que depuis un jour. Et pourtant... Que Karyu lui ai mentit, il n’avait aucun mal à y croire, mais Zero, il avait l’air sincère, et leur comportement à Hizumi et lui, la veille allait plutôt dans le sens de ce qu’il disait. Il ne voulait plus y penser!! Il replongea dans le canapé, enfouissant sa tête sous la couverture. Ce n’était pas Hizumi qui voulait fuir devant la réalité, c’était lui! Et là il se retrouvait à faire l’autruche sous un plaid, sur un canapé, à se torturer l’esprit pour des choses qui ne l’avaient jamais gênées auparavant. Encore une fois, il s’endormit, sans bouger d’où il était, trop fatigué pour aller jusqu’à la chambre.


________
là si vous me dites que c'est trop court je sais plus quoi faire XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
usugurai

avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 26
Localisation : yveline
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Dim 13 Avr - 22:27

BUUU Sad personne la lit!! Tant pis je met la suite quand meme è_é Muahahahahaha..... hem....

Chapitre 5 :


Il se réveilla avec une désagréable impression de déjà vu : une fois de plus Hizumi était parti travailler. La discussion qu’il devait avoir tout les deux n’arriverai probablement jamais. Pouvait il rester avec quelqu’un dont il ignorait tout ? Probablement, cela ne l’avait pas dérangé pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que Karyu arrive... Si il ne l’avait pas rencontrer, si il n’était pas venue, rien de tout cela ne serait arriver! Si il ne l’avait pas laissé entrer, ni écouter... Non, leur relation se passait de moins en moins bien, Hizumi rentrait de plus en plus tard, parfois même pas du tout. Ils s’étaient déjà disputé à cause de ça en fait.
Il se leva, s’étira et se dirigea vers la porte d’entrée, après s’être rapidement préparé. Arrivé dehors il décida de se rendre au bar. Il voulait montrer à Zero que Hizumi n’était pas tel qu’il le croyait, peut être que quand il l’avait connu il était comme il le décrivait mais plus maintenant. Il ne savait pas pourquoi il désirait tant lui prouver qu’il se trompait. Il espérait peut être que cela compenserait ce qu’il avait pensé de son amant alors que lui était tellement intentionné avec lui, ou s‘en convaincre lui même. Ou alors c’était juste une excuse pour aller le voir, il ne voulait pas rester encore seul ici. Cette impression de déjà vu ne le quittait pas, non plus lorsqu’il arriva dans la rue du bar. En soupirant il poussa la porte.
- Ruki! Attend!
Un petit blond le bouscula et passa la porte en courant , Zero à sa suite.
- Ruki!
Tsukasa reconnu le jeune homme qui était tombé sur lui le soir où il était venu au bar la première fois, intrigué il suivit Zero. Il n’arrivait pas à rattrapé le tressé qui lui même se laissait distancer par le blond. Ils arrivèrent à une place, il y avait beaucoup de monde. La tête blonde se perdit dans la foule, Zero s’arrêta pour le chercher des yeux, ce qui permit à Tsukasa de le rejoindre. Essoufflé, il s’appuya à une voiture.
- Pourquoi tu le poursuis?
- J’ai promis à quelqu’un de veiller sur lui.
Il fit un tour complet sur lui même en parcourant les passants du regard.
- Il écoute jamais ce qu’on lui dit!
- C’est, c’est ton copain?
Zero le regarda avec des grand yeux puis explosa de rire.
- Non, ce n’est pas mon copain. Il sort avec Aoi, expliqua t’il toujours en riant
Tsukasa sourit, un peu gêné de sa question. Enfin, après tout ils étaient amis, ça n’avait rien d’étonnant qu’il demande ça. Mais il se sentait, sans trop savoir pourquoi, soulagé par cette réponse. Il changea de sujet :
- Qu’est ce qui s’est passé?
- On s’est un peu disputé...
- Il n’y a pas qu’Hizumi qui cache des choses.
- Comprend moi, je fait ça pour te protéger.
- Qui te dit que ce n’est pas pareil pour lui?
- Parce que je le connais!Pourquoi est ce que tu refuse de me croire?! Il va finir par te faire souffrir! Il se sert de toi!
- Moi aussi je le connais, mais pas de la même manière que toi. C’est quelqu’un de gentil, du moins avec moi. Je sais qu’il t’a fait du mal par le passé mais, il n’est pas comme tu le dit!
- Il sait quoi faire pour obtenir ce qu’il veut. A un moment, j’ai cru aussi à ses “je t’aime” et tout le reste. J’ai finit par croire ou plutôt voulu croire qu’il était quelqu’un de bien, alors que je savais qui il était. Mais ça n’est pas le cas, et ça ne le sera jamais! Rend t’en compte maintenant!
Tsukasa ne répondit pas.
- Il se sert de toi!!! répéta t-il
- Et en quoi ?! Je ne voit pas ce que pourrai lui apporter
- Vous couchez bien ensemble non?
- Alors, je suis sa pute c’est ça!!! s’exclama Tsukasa piqué au vif
Quelques personnes se retournèrent sur eux.
- Non, non, ce n’est pas ce que j’ai voulu di...
- Alors quoi!! Et pourquoi, tu me dit ça? Ça t’apporte quelque chose peut être à toi ? J’ai pas besoin de ton aide! C’est ta faute si tout se complique!
Il criait à présent. Les passants les contournaient, un vide s’était formé autour d’eux. Zero, gêné regardait autour d’eux. Tsukasa baissa le ton.
- Pourquoi tu me dit ça? Qu’est ce que ça t’apporte? répéta t’il
Zero se mordit la lèvre.
- Je ne veut pas que toi aussi tu souffre à cause de cet enflure.
Tsukasa ne pu répliquer, Zero passa l’un de ses bras autour des épaules du plus petit, et l’attira contre lui. Il glissa sa main libre dans les cheveux du châtain, lui leva la tête. Tsukasa ferma les yeux quand il sentit le souffle du brun sur ses lèvres. Il laissa la langue de son aîné les caresser puis, il les entrouvrit, lui laissant le passage. Tsukasa pris le visage du brun entre ses mains, sans le serrer, posant simplement ses paume sur les joues devenue brûlantes, approfondissant lui aussi ce baiser. Zero resserra son étreinte, ils restèrent ainsi collés quelque seconde. Tsukasa se recula brusquement. Il regarda un moment Zero, l’air complètement ahuri, puis il détourna les yeux et s’appliqua à détailler la place. Il remarqua en rougissant - probablement pas que pour ça - qu’à présent énormément de gens les observaient en passant, certain s‘étaient même arrêtés pour les dévisager. Il baissa les yeux, pour ne plus voir ceux posés sur lui. Zero commença à bredouiller des excuses, mais se tut devant l’expression de Tsukasa, quand celui ci releva brusquement son visage vers les passants. Il venait de remarquer quelqu’un dans la foule, il les observait la seconde précédente mais semblait à présent les ignorer, en avançant pourtant droit dans leur direction. Il commença à paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SadbunnY

avatar

Féminin Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : La Lune
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   Lun 14 Avr - 16:57

Comme je l'ai deja dis , ze veux la suite ! et j'adore <333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ D'espairsRay] Tu es beaux quand tu pleure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on était jeunes et beaux!
» Les plus beaux duos d'amour
» Les plus beaux quintettes pour piano et cordes
» LES ENFOIRES A STRASBOURG : QUI ET QUAND ?
» La vie c'est mieux quand on est amoureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Visual kei! Visual kei! uh... Visual kei :: ~¤~Hors sujet~¤~ :: ~Fanfics~-
Sauter vers: